oil

Illustration retouchée provenant de http://www.treehugger.com/2007/11/18-week/

   Le bouchon n’a pas encore touché le sol que déjà le liquide se répand hors du jerrican. Je sors une allumette, la craque, la voiture s’enflamme. Des sirènes de police se font entendre. « Alors que tout le monde s’accorde à dire que le réchauffement climatique est catastrophique ils ne vont pas me faire chier parce que je crame une bagnole. »
   Je finis au commissariat dans une petite cellule (mais je ne suis pas claustrophobe) puante (mais j’habite en ville alors je n’ai presque plus d’odorat). Je dis « Va te faire enculer [nom du président de la république] ».
Je suis jugé et mis en prison.
J’ouvre le jerrican, je prends une allumette, je l’allume, la prison prend feu, les matons arrivent, le premier prisonnier brûle : « Alors que tout le monde s’accorde à dire que la surpopulation carcérale est catastrophique on va pas me faire chier… »