La nuit circule au-dessus de nous. Au bout de cinq minutes, nous n’y pensons plus. J’ouvre le livre à la page quarante-deux. Je commence une phrase et le monde s’efface doucement. Elle me rappelle à elle. L’espace d’un instant je suis perdu. Elle me demande de lui raconter. Elle me dit qu’elle se sent un peu seule. Elle me dit qu’elle a besoin qu’on la console. J’éteins la lumière. J’allume la télé…