La nuit est si froide que mon souffle est coupé
J’ai un peu froid au-dedans,
Je me sens vide à l’intérieur
Et mon espoir sonne creux
Abandonné par mes rêves
C’est tout mon corps que ce cauchemar ronge
Les murs blancs se tordent
Et je ne sais si c’est mon imagination
Où si le monde lui-même se tord de douleur.