La poésie, c’est comme de la soupe. C’est facile à préparer.

La poésie, c’est comme la soupe c’est facile à avaler.

La poésie, c’est comme la soupe, on ne sait jamais ce qu’on trouve dedans.

La poésie, c’est comme la soupe, ça ne sert à rien de souffler dessus.

La poésie, c’est comme la soupe, c’est jamais à la bonne température.

La poésie, c’est comme la soupe, on y met des lettres et ça donne des mots de ventre.

La poésie c’est comme la soupe, c’est dégueulasse mais on oblige les enfants à en manger pour qu’ils grandissent.