Le temps passe, j’apprends.

Au début je croyais qu’il suffisait d’ouvrir un blog, de balancer ces textes dessus et ça y était. Maintenant j’ai l’impression qu’il faut un peu plus « se mouiller ». Alors quelques mots.


A quoi sert ce blog ?

 J’écris beaucoup et souvent. Et j’y tiens. Quels sont les inconvénients ? Des textes inégaux, la désorganisation, et des fautes d’orthographe, de frappe, de grammaire…

Je compte prochainement ouvrir un site (en construction) sur lequel ne seront publiés que certains textes (choisis par vous, choisis par nous), avec mise en page spéciale, plus agréables à lire et autres surprises. Et corrigés. Garantis sans fautes. Sinon vous pourrez râler. Là-bas.

Ici, l’immédiateté de la publication. Plutôt que de corriger un texte j’en écris un autre.

Toutefois, si vous trouvez que trop c’est trop, faites-le moi savoir.

 

Ecritures paresseuses :

« Qu’est-ce que c’est que ces textes bizarres ? J’y comprends rien c’est pas pour moi. » Détrompez-vous, libre à chacun d’y comprendre ce qu’il veut, comme il le veut. Pas besoin d’être un champion de littérature : « Moi je connais tous les personnages de la collection …lequin, leurs noms prénoms et âge » pour avoir le droit d’avoir un avis. Au lecteur d’être actif, de rendre vivants les textes, de compléter les trous… Un texte n’appartient à personne.

 

L’expérience de la perte :

Demain je, tu meurs. A force de toujours vouloir posséder on devient vaniteux. Et si en lisant j’apprenais à être un peu plus modeste. Vaste programme. A débattre.

 

En tout cas merci à tous ceux qui prennent du plaisir à lire ces textes, merci aux autres, mais surtout merci aux premiers.